Communiqués
Eurodata TV Worldwide
Scripted Series Report 2017 : Les séries, incontournables et stratégiques
11/01/2018

Selon la dernière édition du Scripted Series Report, en 2017, les séries restent un genre toujours aussi porteur et universel pour les chaînes de télévision à travers le monde. Un genre qui booste l’audience du prime time dans de nombreux pays, dans certains même de manière substantielle comme au Danemark, aux Etats-Unis ou en Turquie par exemple. « Le succès des séries a engendré une concurrence de plus en plus forte entre les créateurs de contenus. Le téléspectateur réclame de la nouveauté, de l’inédit et de l’originalité.  Il n’y a jamais eu autant de nouvelles créations dans les meilleures audiences internationales qu’en 2017 », note Abed Laraqui, Responsable d’Etudes et de Clientèle d’Eurodata TV Worldwide.

Scripted Series Report 2017 : Les séries, incontournables et stratégiques

A quoi ressemblent aujourd’hui les séries les plus regardées ?

Appréciées par un large public, les séries fédèrent les téléspectateurs autour de contenus historiques, humoristiques, à suspens ou d’action. Mais comment ce marché a t-il évolué depuis 3 ans ? Si l’on observe la série la plus performante dans chacun des 13 territoires étudiés dans le rapport, certaines évolutions sont significatives.

En 2017, on compte toujours plus de nouveautés : 3 séries sur 10 sont des créations ; 70% des séries sont diffusées sur les chaînes leaders, les séries policières ont progressivement laissé la place aux séries historiques ; enfin, les séries sont composées d’épisodes plus longs mais moins nombreux.

Autre enseignement de l’étude, les séries connaissent un succès grandissant sur l’ordinateur, la tablette et le smartphone. Elles se regardent davantage online - et notamment en replay - que les autres genres de programmes : en moyenne 25% de plus en France et 50% de plus aux Pays Bas. Par exemple, la série néerlandaise Flikken Maastricht ou encore Clem en France, ont augmenté significativement leur audience grâce aux écrans internet.

Des créations locales toujours puissantes et des co-productions qui ont le vent en poupe

Si elles continuent de voyager à travers le monde, ce sont cette année encore les productions nationales qui, dans chaque territoire, remportent tous les suffrages. Elles sont à la fois les plus diffusées et les plus regardées : en 2017, plus de la moitié des séries proposées en prime time sur les principales chaînes étudiées dans le rapport, sont des séries locales. La série #1 dans chacun des pays étudiés est même plus de 9 fois sur 10 une série locale. Le Danemark, l’Italie et Israël en sont particulièrement friands.

Cependant, si leur poids est largement majoritaire, ces créations locales sont en légère baisse cette année à la fois en volume horaire de programmes diffusés et en audience.

Ce léger déclin se fait au profit des co-productions de séries entre plusieurs pays qui elles, d’année en année, gagnent du terrain : en effet, 10% des séries les plus performantes en 2017 sont des co-productions, soit 4 points de plus qu’un an auparavant. Ces séries s’avèrent particulièrement prisées lorsque les pays producteurs partagent la même langue ou encore la même culture, ce qui leur permet une diffusion plus large. C’est par exemple le cas de Als de Dijken Breken, co-production belge et néerlandaise, diffusée sur NPO1 et classée #2 aux Pays-Bas en 2017. Il arrive aussi que des associations entre pays plus inattendues comme pour la série historique Russo-Portugaise Mata Hari diffusée sur Pierviy Kanal, créent la surprise et rencontrent le succès.

L’essor des séries britanniques

Outre les créations locales et les co-productions, les séries étrangères représentent toujours une part importante des séries diffusées et regardées à travers le monde. Cependant, l’origine géographique de ces importations connait une évolution : les séries américaines, largement présentes dans les grilles de programmes, et ce quels que soient les pays, sont de plus en plus challengées par les productions européennes et notamment britanniques. La proportion de ces dernières dans le volume des séries importées diffusées en prime time a augmenté de 3 points en 1 an, pour atteindre 11%. Elles ont connu un franc succès en 2017, tout particulièrement dans les pays scandinaves. C’est le cas par exemple de The Halcyon, nouveauté britannique qui prend directement la 7ème position du top 15 des séries en Suède.

Malgré cette tendance, les séries américaines restent largement prépondérantes et sont notamment très prisées dans les pays d’Europe centrale. Certains best-sellers comme NCIS ou encore Grey’s Anatomy occupent toujours le haut des classements dans de nombreux pays.

 

 

Source : Médiamétrie - EurodataTV Worldwide - Scripted Series Report - Edition 2017 - Copyright EurodataTV Worldwide / Partenaires audimétriques - Tous droits réservés

 

Partager cette page  

 

Pour consulter l'intégralité des résultats du communiqué, cliquer sur le lien ci-dessous :

Vos contacts :

Juliette DESTRIBATS
Attachée de Presse
Bureau : 01 47 58 97 55
jdestribats@mediametrie.fr